Entretien avec Gustavo Ponce: "pour enseigner l'yoga est nécessaire compassion et respect"

67 ans, est l’un des rares professeurs dans le monde qui a étudié directement en Inde depuis 1972 avec Shri Yogendra, B. K. S. Iyengar, K. Pattabhi Jois et K. T. V. Desikachar. Sa biographie est excitante. Retourne à nouveau à Madrid pour livrer le 8, le 9 et le 10 mai, un atelier à l’école de Yoga de Las Tablas.

GustavoPonce

Il est né à Santiago en 1947. Il est l’un des pionniers du yoga au Chili et fondateur de Yogashala. En 1996, il a présenté les styles pays Iyengar, Ashtanga Vinyasa et Viniyoga, qui a étudié en Inde directement avec ses créateurs, enseignants B. K. S. Iyengar, K. Pattabhi Jois et T. K. V. Desikacharrespectivement. Il a également créé trois styles de Yoga : dynamique, Sattva et Prana Shakti. Il est l’auteur de 11 livres, parle cinq langues, a formé des centaines d’enseignants au Chili et à l’étranger et poursuit ses études et efforts avec une vigueur renouvelée. Il a ouvert récemment un deuxième siège de Yogashala à Santiago du Chili.

Gustavo Ponce a vécu 32 ans hors de Chili, dont 20 consacré au Japon et le reste entre les États-Unis d’Amérique, en Europe et l’Inde. Au début, il a commencé à pratiquer l’yoga avec l’aide d’un livre et étudier avec arts japonais immigrés martiales comme le Judo, l’Aikido et Kobudo, disciplines pratiquées jusqu'à 35 ans, quand en raison d’une chute, il a subi presque en compétition au Japon n’était pas valide.

Dès ce moment, le Yoga est devenu sa passion vraie et grande.

En 1972, il fait son premier voyage à l’Inde pour une période de six mois. Outre les enseignants Indiens mentionnés, Gustavo Ponce a étudié avec d’autres notables comme Shri Yogendra de J. et votre conjoint Hansaji à Mumbai, Sharath Rangaswami (petit-fils de Pattabhi Jois, qui a récemment changé son nom de famille de Jois), Kausthub Desikachar fils de K. T. V. Desikachar, Ramanand Patel, Dona Holleman de Hollande, Donna Farhi, Shiva Rea, Angela Farmer, pouvoirs de Sarah et Eric Schiffmann É.-U., Swami Ekananda du Chili, Swami Digambar de l’Espagne et Par Winther de la Norvège, parmi beaucoup d’autres.

Gustavo Ponce a été ambassadeur du Chili au Japon jusqu’en 1990. Il fut ensuite chargé une entreprise multinationale en Belgique jusqu’en 1995. Brièvement, il retourna au Chili en 1996 et en 1997 a fondé Yogashala, berceau de la plupart des écoles de Yoga de Hatha qui existent actuellement dans le pays.

En 2003, Gustavo Ponce a été diagnostiqué un cancer du système immunitaire, un lymphome non - hodgkinien, ce pronostic de vie entre 7 et 8 ans. Il a subi un traitement intense qui a réussi à surmonter. Au cours de sa maladie, il a créé Sattva Yoga et Prana Shakti penser les deux effets de méthodes thérapeutiques, parce qu’il avait résolu de contester les statistiques en appliquant ses connaissances pour maintenir aussi longtemps que possible dans ce monde en faisant ce que sait mieux faire : enseigner et propager yoga tant au Chili qu’à l’étranger.

Interview

A ce qui prend en charge votre base d’enseignement, quelle est la principale source qui les nourrit ?
Sur deux choses : ce que j’ai appris de tous mes professeurs à travers les quatre dernières décennies et dans mes propres découvertes.

Ce qu’ils veulent plus de transmettre dans vos ateliers ?
Depuis l’enfance avaient une forte connexion avec mon corps à travers la gymnastique et les arts martiaux japonais. Ce sujet m’a permis de comprendre qu’il n’est pas possible de séparer le corps de l’esprit et les émotions, et quand j’ai découvert l’yoga, j’ai réalisé que la pratique du yoga, même à ses plus élémentaires - postures et respiration, pouvait non seulement purifier le corps, mais nous une plus grande connexion avec nous-mêmes. En d’autres termes, à travers l’yoga nous pouvons connaître mutuellement mieux et donc de vivre plus. C’est ce que j’essaie de transmettre dans mes cours.

Ce que vous conseiller de professeurs d’yoga, nouveau et pas si nouveau, d’élever et d’éduquer leurs classes ?
Je pense que le plus important est mis à la place des étudiants, car chacun est un univers. Je pense que la compassion et le respect sont les maîtres mots. Il est essentiel de motiver les élèves.

Quelles sont les qualités d’un bon professeur et quelles peuvent être ses principaux échecs ?
À mon avis les meilleurs professeurs d’Asanas sont ceux qui ont travaillé et est toujours difficile à faire les postures. Il est également important d’expliquer ce qui et pourquoi les positions qui veut que l’enseignant doit devenir. Tous les postes ont des avantages spécifiques. Je pense que l’enseignant ne devrait pas être nécessaire en plus de ce qu’un étudiant peut faire. Plusieurs fois, l’enseignant a tendance à croire l’histoire, quand ses élèves il commencent à « endiosar ». Nous devons prendre soin de ne pas pour tomber sur n’importe quel voyage égocentrique.

Comment faire pour être guidé pour choisir le praticien lorsqu’il s’agit d’étendre sa formation, entre la gamme variée des écoles, des enseignants, des styles et des activités ?
C’est difficile, aujourd'hui, l’yoga est un article de consommation où parfois l’offre dépasse la demande. Je pense qu’il y a quoi que ce soit « lèche-vitrine ». Alors qu’on s’occupe de classes avec des professeurs différents, l’odeur sera naturellement netteté. C’est également une question d’instinct et d’empathie.

Vous souhaitez réaliser dans vos prochains ateliers en mai à Madrid ?
Juste avoir l’occasion de Partagez ce que vous avez appris avec tous ceux qui veulent assister à mes cours. Je pense que c’est l’essence d’être un enseignant.

Les styles que vous avez créé

-Axe : Sa principale caractéristique est le « alignement muscle-squelettique », par lequel le praticien éveille la conscience du corps et à travers elle, l’émotionnel et mental. Il s’agit d’une méthode qui délaisse rapidement nos limitations physiques dans la flexibilité et la résistance. Afin de rester dans les postures et d’atteindre une meilleure ouverture d’une certaine zone du corps, ses accessoires couramment utilisés comme une chaise, une ceinture, une brique de bois, une couverture, etc... Cette méthode est enseignée en deux niveaux : débutants (niveau 1) et expérimentés (niveau 2).

-Dynamique : La clé est la maîtrise de l’exécution des postures, qui sont répétés à plusieurs reprises d’aller acquérir maîtrise et atteindre tellement pratique sans l’aide de l’enseignant. C’est ce qu’on appelle « pratique personnelle ». Dans chaque classe, les positions sont différentes, mais ce qui ne varie pas est la structure de la méthode, qui comporte trois parties : la première est relativement passive où les muscles et les ligaments deviennent chaudes progressivement (Yin) ; le second est actif et où il deviennent généralement des positions de pied (Yang) ; la troisième est une combinaison des deux, et dont le but est d’équilibrer les énergies. Le dénominateur commun d’yoga dynamique est la salutation au soleil. Cette méthode est également offert à deux niveaux : débutants (niveau 1) et expérimentés (niveau 2). Bien que l’étudiant puisse commencer au niveau 1 sans avoir jamais pratiqué l’yoga, il est recommandé d’exercer auprès d’yoga axe de trois mois.

-Sattva : La pratique toute est ordonnée à la santé de la colonne pour créer un espace entre les vertèbres, assouplissement de la colonne vertébrale et de renforcer les muscles qui soutiennent et bien sûr aussi renforcent les chaînes musculaires corps principal. Pratique de deux manières : avec le mur (Sattva Chikitsa) et sans mur (Sattva Vinyasa). Dans ce dernier formulaire enseignement est offert à deux niveaux : 1 et 2. L’objectif du niveau 2, c’est que les étudiants obtenir de mémoriser toutes les mère de séquence de postures.

-Pranashakti : Sa caractéristique principale est le travail de l’énergie, la visualisation et l’application des mains (Mudra de Prana) dans les Chakras (centres d’énergie), la pratique de la relaxation de respiration (Pranayama), des exercices guidés, la méditation et la récitation des Mantras Bija) vibrations primordiales). Chaque mouvement est synchronisé avec une inspiration ou une expiration tout en laissant l’espace pour l’air avec les poumons vide ou pleine de rétention soit.
Cette méthode peut être pratiquée par tout le monde quel que soit leur âge, le sexe ou la condition physique. Un excellent outil pour renforcer les muscles qui soutiennent la colonne vertébrale et des muscles abdominaux.

L’atelier de Gustavo Ponce

Jours et heures : 8 mai (présentation, 19 à 21, entrée gratuite), 9 (à partir de 10 h 00 à 14 h 00) et de 16 h 00 à 20 h 00 et le 10 mai (10 h 00 à 14 h 00)

Prix : 160 €

Où : École de Yoga dans les tableaux. C / Isabel Colbrand 10-12 (Las Tablas) 5e étage, local 131, accès par Alfa III - A1, Madrid

Téléphone : 810101082

Plus d'informations : http://www.escueladeyoga.org

Autres articles sur
Par • 16 avril 2015 • section : Classes, cours et ateliers, Interview, Événements