Lumière de l’Ecriture / Mandukya Upanishad

Nous publions Mandukya Upanishad terminer le premier chapitre de Mandukya Karikale commentaire de Gurû, maître de l’Adi Shankaracharya. Maintenant karikas I.1-5. Traduction et commentaire par David Rodrigo, enseignant traditionnel de l’Advaita Vedanta. Pour lire les parties précédentes : http://www.yogaenred.com/tag/David-Rodrigo/

Madukya

Mandukya Karika I.1

बहिष्प्रज्ञो विभुर्विश्वो ह्यन्तःप्रज्ञस्तु तैजसः।

घनप्रज्ञस्तथा प्राज्ञ एक एव त्रिधा स्मृतः॥

bahiṣprajno vibhurviśvo hyantaḥprajnastu taijasaḥ |

ghanaprajnastathā prājna eka tridhā smṛtaḥ eva |

Viśva « le leader » C’est l’omniprésence qui reconnaît les objets à l’extérieur. Taijasa « illuminateur » C’est ceux qui connaissent les objets en interne. Prājna « conscience » C’est la conscience de l’obscurité. Alors, qui est le seul [I, conscience, lumière] On sait que trois.

Vishva Vaishvanara, le soi qui connaît des objets extérieurement en veillée, est le leader et omniprésente parce que :

1. ce que vous savez sur les deux autres États de la conscience de moi-même, objets, connu par Taijasa et rien dans le sommeil profond sans rêves, Prajna, est en réalité aussi externe. Et Visvha est quelqu'un qui connaît l’externe. Pour cette raison :

2 Vishva est quelqu'un qui sait (Rappelez-vous, distingue) les deux autres États de la conscience de moi-même.

Taijasa C’est l’illuminateur, l’esprit, le monde intérieur et extérieur. Sans la fonction d’éclairage (voir, savoir, expérience) de l’esprit, Taijasa, Candy, qui connu à l’extérieur, ne sait rien. Les objets externes existent, mais leur perception et leur utilisation dépendant de votre esprit, Taijasa.

Le monde intérieur est :

-Vous voir et des objets qui existent dans votre esprit, pas extérieurement.

-Le sujet, votre ego, qui voit et expériences de ces objets.

-Les pensées et les émotions de votre ego.

Prajna C’est votre conscience que s’allume (connus, expériences) ne me dérange pas, le monde intérieur ou extérieur, mais rien, vide, obscurité. C’est l’expérience de sommeil profond, sans rêve.

L’esprit ne fonctionne pas correctement dans cet État, afin qu’il n’y a pas d’objets, l’éclairage ni externe ni interne et rien n’est connu. Le vide, les ténèbres est connu.

De cette façon, je suis expérimenté qui s’allume et donc des expériences :

-Externe à l’aide de mon corps physique (le nom de Vishva réception),

-Interne par le biais de mon esprit (Taijasa),

-Rien de la conscience même (Prajna).

Mais je suis seulement un seul et même dans ces trois États de la conscience de soi et la réalité, à l’instar de l’eau à l’état solide, liquide et gaz est l’eau. Je suis :

-La conscience, la lumière qui illumine ces trois États voir externe, interne et rien inchangé.

-L’existence, être celui qui existe inchangée dans les trois États de moi-même, quand je suis qui sait quel externe et du matériel, lorsque je suis quelqu'un qui connaît l’intérieur et subtile, quand je suis quelqu'un qui ne sait rien.

Ma conscience et, par conséquent, mon expérience de moi-même et la réalité est différentes et limite dans trois États parce que dans ces États, j’utilise différents instruments de se rencontrer et d’identifier ce que vous savez que la réalité ultime et qui les connaît comme mon être.

Karika I.2

Dakshinakshimukhe vishvo manasyantastu taijsaah.

Akashe f hṛdi pragyastridha dehe vyavasthitaah ||

dakṣiṇākṣimukhe viśvo manasyantastu taijasaḥ |

Ākāśe ca hṛdi prājñastridhā dehe vyavasthitaḥ ||

Viśva es quien conoce (ilumina quien) desde el ojo derecho [les sens du corps]Taijasa sait de l’esprit, et c’est que prājna, c’est quelqu'un qui sait de l’espace du cœur. Alors qui sait (I, conscience, lumière) On sait que trois en un seul corps.

Ces différents moyens de connaissance donnent lieu à des expériences différentes.

Karika I.3

विश्वो हि स्थूलभुङ् नित्यं तैजसः प्रविविक्तभुक्।

आननदभुक्तथा प्राज्ञस्त्रिधा भोगं निबोधत॥

viśvo Salut sthūlabhuṅnityaṁ taijasaḥ praviviktabhuk |

Ānanadabhuktathā prājnastridhā bhogaṁ nibodhata |

Comprend qu’il existe trois types d’expériences : Viśva expérience matériellement Taijasa, subtil, Prājna et le bonheur.

Comment est-ce Prajna, qui éclaire le vide dans la grotte du cœur, expérience le bonheur est-il possible ?

Vide dénommé Prajna de la grotte du cœur est le vide d’objets, tant externes qu’internes à l’esprit. Dans la grotte du cœur il n’y a pas d’esprit. Comme l’esprit reposé Prajna : différenciation, doute, confusion, désir, effort, plaisir, souffrance, peur, colère... Le reste de l’esprit, l’absence de dualité et de désir, c’est le bonheur qu’éprouve l’individu commun dans l’état de sommeil profond.

Cependant, cœur de l’individu pur et cultivé par le ´escrituras´ shastra laisse esprit consciemment et ne connaît pas le vide mais la plénitude. Il est conscient de la conscience même par le biais de la conscience même. Une lumière qui brille la lumière elle-même. La source de bonheur et de la vie. Le lui-même.

Karika I.4

स्थूलं तर्पयते विश्वं प्रविविक्तं तु तैजसम्।

आनन्दश्च तथा प्राज्ञं त्रिधा तृप्तिं निबोधत॥

sthūlaṁ tarpayate viśvaṁ praviviktaṁ votre taijasam |

Ānandaśca tatha prājnaṁ tridhā tṛptiṁ nibodhata |

Comprendre que la satisfaction est de trois types : le matériau conforme aux Viśva, le subtil Taijasa et le bonheur à Prājna.

Le totalement identifiés avec Vishva individuel, qui illumine l’externe et le matériau, sont satisfaits de la matière. Le totalement identifiés avec Taijasa individuel, qui brille de l’intérieur et subtil, sont satisfait le subtil, haut. Toutefois, ni le matériel ni le subtil est le bonheur, alors l’âme de ces individus reste vide.

Le bonheur est la conscience même, le vrai moi, l’un et une partie indivisible de la façon dont tous les beaucoup existe, a existé et existera, intouchable par le corps, le mental et l’ego.

Karika I.5

Xavier dhamsu yadbhojyan yashch prakirtitaah bhoktā.

Vedaitdubhyan yastu lipyate le bhunyjano pas ||

triṣu dhāmasu yadbhojyaṁ bhoktā yaśca prakīrtitaḥ |

vedaitadubhayaṁ yastu sa bhuñjāno na lipyate ||

Quien conoce en los tres estados de consciència tanto los objetos [matériaux externes et internes et subtiles et vide] comme ils l’expérience de leur [Candy, j’ai associé à l’esprit de corps, Taijasa, Prajna avec la grotte du cœur] Il est inaltérables objets même expérimentés.

L’expérience d’objets modifie qui fait l’expérience : J’ai associé le corps, l’esprit et même avec la grotte du cœur, qui est un refuge éphémère qui inévitablement sort bientôt, dès que les marchandises soient éteintes.

Toutefois, l’I Royal de tous ces individus qui changent avec les différentes expériences de la vie est également la j’ai réel de tous ces objets de l’expérience de la vie : un, indivisible, ne change pas, l’existence même, la conscience, la bonheur illimité, gratuit.

Le réel je ne mange ni ne se réfugie. Il laisse à manger. Voir comment l’ombre de la lui-même mangeant des ombres.

David Rodrigo

Enseignant traditionnel Advaita Vedanta

David RodrigoLumière de l’Ecriture - école de Vedanta

http://luzdelasescrituras.wix.com/escueladevedanta

A donné corps et âme à l’étude et la pratique de l’original écritures d’Advaita Vedanta (Prasthana Traya ´Triple Canon´-)Bhagavad Gita, Upanishads et Brahma Sutras-avec le commentaire de Adi Shankaracharya et Nolwenn, une partie de la ´Gran Brihat Prasthana Traya Triple Canon´ -Advaita Siddhi(-, etc.), yoga)Yoga Sutras Patanjali, Sankhya), le reste des écoles de darshana de philosophie ou astika indienne et le Sanskrit classiques dans la tradition Advaita Vedanta de Adi Shankaracharya avec Dravidacharya Shri Ramakrishnan Swamiji (Shastra Nethralaya) Rishikesh, Himalaya, Inde, 2008-14 (six ans).

Il a intensifié sa méditation dans la tradition des Rishis (grands Yogis) de l’Himalaya avec Swami Veda Bharati Swami Rama Sadhaka herbe Ashram, Rishikesh, 2012-14, où traditionnellement transmis les écritures de Vedanta et Yoga a commencé et réalisé Dhyana Gurukulam, une école traditionnelle dans la tradition de méditation des Rishis de l’Himalaya.

En 2004, il fonde la lumière de l’Ecriture - l’école en Espagne de transmettre les écritures de l’Advaita Vedanta et Yoga Vedanta a révélé avec le feu de la connaissance pure cette limitation existentielle brûlante, l’ignorance du réel j’ai des racines.

COURS (Présentiel et sans contact)

Méditation, voir le

Théorie et pratique

Barcelone, Yoga Bodin

Vendredi 25 juillet et samedi 26 juillet, 10:00 à 14:00 et 16:00 à 20:00 et 19:00 à 21:00

Contacter yogabindubcn@gmail.com

OM, sens et pratique

(Mandukya Upanishad)

Barcelone, Yoga Bodin

Vendredi 29 août de 19:00 à 21:00 et le samedi 30 août de 10:00 à 14:00 et 16:00 à 20:00

Contact : yogabindubcn@gmail.com

Madrid, Yoga Shala Alcobendas

Samedi 13 septembre de 10:00 à 14:00 et 16:00 à 18:00 et le dimanche, 14 septembre, de 10:00 à 14:00

Contact : annayogashala@gmail.com

http://www.ashtanga-yoga-alcobendas.es/cursos/Manduka_OM.pdf

Mort

Sentir, comprendre, vivre, le battre

Madrid, École de Yoga de tables

Samedi 27 septembre de 10:00 à 14:00 et 16:00 à 19:00

Contact : info@escueladeyoga.org

http://www.escueladeyoga.org/index.php/cursos-y-talleres/item/216-27-de-septiembre-la-muerte-sentirla-entenderla-como-vivirla

Programme complet : étude traditionnelle des écritures de l’Advaita Vedanta et Yoga

Viveka Chudamani, Sankhya Karika, Bhagavad Gita, Yoga Sutras, Upanishads, Brahma Sutras

Madrid, Yoga Shala Alcobendas

Depuis le 3 octobre 2014

Contact : annayogashala@gmail.com

www.ashtanga-yoga-alcobendas.es/cursos/advaita.pdf

Barcelone, Yoga Bodin

Contact : yogabindubcn@gmail.com

Étude traditionnelle de le Panchadashi de Shri Rudy Muni

Madrid, École de Yoga de tables

Du 11 octobre 2014

www.escueladeyoga.org/index.php/Cursos-y-Talleres/Item/210-Curso-panchadashi-2014-2015

Autres articles sur ,
Par • 22 juillet 2014 • section : Pratique, Textes anciens