Entrevue avec Saraswathi Jois : « mon père m’a envoyé votre énergie »

Elle est la fille de Sri K. Pattabhi Jois, hélice Ashtanga Vinyasa Yoga. Né en 1941, fut la première femme à être acceptée dans le Sanskrit College à Mysore. Il enseigne l’Ashtanga Vinyasa Yoga depuis 1971, et leurs enfants sont Sharmila et Sharath Jois. Il s’agit d’une entrevue de Anna Costanza à YogaenRed.

À Mysore, en décembre dernier, Anna Costanza Il rencontre la fille du capitaine Pattabhi Jois, Sawaswathi, qui viendront à l’Espagne de la main d’Anna, pour donner un atelier du 26 au 30 avril à Madrid.

Costanza Anna : Avant tout je vous remercie de me recevoir et donner cette interview pour le magazine YogaenRed, point focal pour la communauté du Yoga en Espagne. Mes questions vise à donner pour savoir qui vous êtes et quel est le travail qu’accomplit. Nous pouvons commencer avec nous contase un peu de sa biographie.

Saraswathi Jois : C'est ça. Je suis né à Mysore et pourtant je suis toujours là... (rires). J’ai commencé à pratiquer l’yoga asanas avec 10 ans et pratiqué sans interruption jusqu’au 22. Quand j’étais petit c’était très souple et mon père m’a fait faire des asanas montre bien qu’il a expliqué ses avantages. Pour moi a été un peu comment faire cirque.

Depuis que je suis très jeune, que mon père m’a appris comment enseigne et s’adapter à d’autres. Lorsque je me suis marié, selon la coutume ici en Inde, je me suis déplacé à la ville de mon mari pour quatre ou cinq ans, il a été gentil avec les enfants. J’ai deux fils, Sharmila et Vincent.

Quand je suis tombée enceinte avec Vincent je suis retourné à Mysore, le District de Lacouture, à la maison de mes parents depuis mon mari était en voyage beaucoup pour son travail. Tous les six mois, un mouvement. Deux voyages ne semble pas bon pour l’éducation de mes enfants et mes parents m’ont convaincu de revenir vivre avec eux. Je suis resté pendant 14 ans et puis j’ai construit ma propre maison dans un autre quartier de Mysore (Gokulam), à la condition de retour avec les parents après que ma fille aînée épousa, mais je n’ai jamais ! (rires). J’ai toujours aimé être indépendant, avoir ma propre maison. Je suis juste allé à la maison de mes parents quand ma mère est morte en 1997, pour être en mesure de prendre soin de mon père ; tout d’abord à Lacouture, puis à Gokulam.

Lorsque nous avons déménagé à Gokulam, nous avons vécu dans la maison où il est maintenant un produit Boutique Jois. Nous sommes restés là jusqu'à ce que mon père construit la grande en 2002 (actuel Shala KPJAYI) et au-dessus de la maison familiale.

J’ai commencé à enseigner en Lacouture quand né Nicolas, tout d’abord qu’aux femmes et ensuite aux élèves de mon père, alors qu’il voyageait à l’étranger. J’ai enseigné près de 47 ans.

L’Institut a évolué depuis la mort de Guruji ?
L’Institut n’a pas changé, toujours la même. J’ai toujours enseigné indépendamment pendant 44 ans. Après la mort de mon père, à la fin de mes cours à la petite Shala est venu ici pour la grande aide de Shala Sharath, mais maintenant j’ai trop d’élèves et moi n’est plus possible de venir ici pour aider.

Cette année vous a accordé la première autorisation officielle pour enseigner l’Ashtanga Yoga dans la tradition de Pattabhi Jois. Vous souhaitez nous en parler ?
C’est quelque chose qui a eu envie de faire depuis longtemps. Enfin cREO qui mes élèves doivent recevoir l’autorisation d’enseigner, plus particulièrement les anciennes élèves de mes mains. Alors j’ai commencé cette année le processus d’autorisation, aussi parce que je me fais plus (rires).

À cet âge et même quand c’est possible de pratique Ashtanga Vinyasa Yoga ?
Enfants peuvent commencer à partir de 10 ans, mais depuis l’âge de 15 ans est quand ils commencent à comprendre la pratique. Ashtanga yoga peut être pratiqué tout au long de la vie. Jusqu'à un certain âge, vous pouvez faire toutes les séries : tout d’abord, intermédiaire, avancé, mais après l’âge de 50-55 peut seulement faire première série assez. Dépend de l’état de la personne, si elle est forte peut continuer sans problèmes. Pour les femmes, il peut être différent. Après 55 ans première série et Intermedia peut suffire. C’est en raison des changements physiologiques de la femme.

Toutes les séries sont adaptés pour les femmes que pour hommes ?
Oui, mais certains postes dans la série avancée ne conviennent pas pour les femmes.

Comment est-il produit avec les personnes qui commencent à pratiquer dans la vieillesse ?
Je pense que dominent la première série peut suffire (rires).

Et pour les femmes enceintes ?
Comme chaque grossesse est différente chez chaque femme, je recommande de ne pas pour pratiquer les trois premiers mois, en général. Tout d’abord il est commode pour confirmer la santé de la femme et le bébé pendant le premier trimestre, puis pratique sans variantes peut être quelques jours jusqu'à ce que le quatrième ou cinquième mois de grossesse. Par la suite, ils devraient commencer à sauter certains postes. Certaines des positions de la première série sont parfaits pour la grossesse : Baddhakonasana, Upavistakonasana par exemple. Il est important d’adapter la pratique et de continuer à pratiquer pendant la grossesse. Après l’accouchement, il est conseillé d’attendre trois mois avant de reprendre la pratique.

Pendant les menstruations, je recommande un repos absolu de la pratique. C’est très important pour la santé de la femme. Après que le corps est en état de parfaite santé, mais il est nécessaire pour se reposer.

La récitation de mantras et l’étude des textes est important que le ? Yoga Sutrasle Ficelle ou le Upanishads?
Patanjali est le guru suprême du Yoga. Avant de commencer la pratique, nous récitons le gourou, montrant notre gratitude et le respect. C’est très important.

La récitation de mantras est très importante pour la paix et de la clarté mentale. Après la pratique du yoga asanas, vous devriez siéger pour moitié une heure et réciter des mantras. Donne égal à Dieu, que vous aimez le plus, mais s’asseoir et récitez chaque jour, votre esprit sera renouvelé. Pour l’étude et la récitation correcte des textes comme le Ficelle Il est nécessaire de connaître la langue sanskrite. Il y a beaucoup de traductions dans des langues différentes, mais si vous connaissez le Sanskrit, mieux.

Pourquoi durant les tournées à l’étranger donne uniquement guidée classes ?
Il est nécessaire d’enseigner la méthode correcte avec le comte des vinyasas, pranayama et mantras que nous réciter à la fin de la classe. Il y a beaucoup de gens qui ne savent pas corrects postures, respiration, etc., donc j’ai guidé des classes.

Usted enseña cada mañana desde las 04:00 hasta pasadas las 10:00. ¡Son muchas horas seguidas! Usted está siempre de buen humor, con una sonrisa para todo el mundo. ¿Cómo lo hace?
(Se ríe) Mi padre me transmitió esa energía. En la shala nunca me canso.

Anna Costanza es profesora de yoga y fundadora de Yoga Shala Alcobendas. Organizadora del taller de Saraswathi Jois en Madrid, de quien es alumna directa.

El Taller de Saraswathi Jois en City Yoga:

En Madrid por primera vez, del 26 al 30 de abril de 2017.

Para más información sobre el taller y para reservar una plaza puedes contactar con: Yoga Shala Alcobendas

www.Ashtanga-Yoga-Alcobendas.es

saraswathi@ashtanga-yoga-alcobendas.es

Tel. +34.607612472

Autres articles sur
Par • 6 février 2017 • section : Classes, cours et ateliers, Interview