Séminaire de Inoue Sou et concert

Vous connaissez la plus ancienne tradition musicale dans le nord de l’Inde ? Aushadhi School of Yoga organise la première visite en Espagne de Inoue Sou, disciple des frères Gundecha, direct héritier de cette tradition musicale, qui a ses racines dans la mystique du son : le Dhrupad. Écrit Eva Espeita (Swamini Radhananda Saraswati).

Sou Inoue

Nous profiterons d’une concert à Madrid à prix libre le 11 décembre et un Séminaire sur le thème « Le Yoga de la voix - méditation à travers le Dhrupad » les 12 et 13 décembre qui peut répondre aux besoins de chaque praticien (également pour les instruments non trempé). Il sera également offert à Barcelone un séminaire organisé par Sangitarasika les 9 et 10 janvier.

Nous avons déjà parlé plus tôt du Dhrupad dans Réseau de yoga. Est-il possible que, pour de nombreux lecteurs, la musique classique indienne semble quelque chose de très loin et, même si les mantras tel que recommandé par la tradition du Yoga sont créés ici, semblent souvent plus de couverture si elles ont été remodelés par l’Occident par le biais de leurs écailles de intervalles de mesures, ses instruments tempérés et leur « rasas » (émotions), connus de tous. Cet uniforme et limite une tradition qui a une beaucoup plus de richesses que l'on suppose, ou comprendre.

Je cite le célèbre indologo Alain Daniélou dans la lutte ardue pour exposer ce problème (dans son livre sur la musique et de la communication écrite par Jacques Brunet) Ouest : « les formes mélodiques qui proviennent d’un système modal sont harmonisées de telle sorte qu’ils peuvent être touchés par les orchestres modernes (...) apparemment dans l’ignorance de cette harmonie et modes sont incompatibles. (...) Une tendance à la normalisation se répand tant est et ouest, effaçant progressivement le véritable caractère de différents langages musicaux qui ont perdu leur style et leur pouvoir d’expression sans ajouter quoi que ce soit valable ».

Cela ne veut ne pas faire valoir dans tous les cas que toute adaptation de musique méditative indienne à l’ouest est un problème, car beaucoup d’artistes parviennent à faire des pièces de grande valeur (à tous les musiciens de formation Ouest maniobramos cette question des formes plus ou moins qualifiés) ; ce que je voudrais vraiment est de mettre en évidence la question de la difficultés d’accès à la pureté de cette tradition musicale et mystique (pierre angulaire) de la richesse inexprimable simplement par l’absence de celle-ci dans notre culture.

Par exemple sur le Yoga même et dans mon expérience de l’enseignement, je sais que le public s’approcher quelque chose déjà lui-même méditative, sont des étudiants de Yoga ou d’auditeurs attentifs, intéresse toujours quel va plus loin (exceptions !) : le problème est que si ne sont ne pas offerts et Par conséquent, ne savent pas que la profondeur, difficile de lui intenter une action ou intéressée par elle.

C’est pourquoi, depuis le siège de notre méditation sous toutes ses formes et tous les projets en particulier musicaux, Aushadhi School of Yoga, nous vous offrons une Trésor du bruit, de vibrations, de la science de l’antiques maîtres musiciens de l’Inde : chant Dhrupad à travers l’un de ses plus talentueux interprètes, Inoue Sou.

Il n’est pas possible de bien comprendre ce travail avec le son jusqu'à faire personnellement l’expérience. Nous vous invitons à tous et à toutes de partager avec nous ces événements uniques.

Concert avec Inoue Sou et Jorge Lozano Cabrero

Jour : Le 11 décembre. L’ouverture de la 19.3o. Prix libre.

Sou Inoue

Né au Japon, Inoue Sou a commencé à étudier la musique quand il avait 6 ans. A été formée en musique sacrée japonaise sur la flûte)Kagura Ongaku) de la main de la maître Makino Saburo, à Tokyo. Depuis 1984, Sou a joué régulièrement cette forme de musique dans nombreuses cérémonies. Comme soliste, il a joué au Japon et autres pays du monde depuis 1999. SOU a commencé à étudier la musique classique indienne à la Bansuri (Flûte indienne) en 2003 avec Nakagawa Hiroshi, disciple de Pandit Hariprasad Chaurasia.

Désireux de se plonger dans les mystères de la Ālāp (improvisation musicale méditative), a voyagé en Inde en 2008, se consacrer, en immersion totale (sept jours par semaine pendant cinq ans et demi), à l’étude de la Dhrupad (la plus ancienne musique classique du Nord de l’Inde) sous la tutelle de Los Guillaume Gundecha Brothers dans leur école renommée, le Dhrupad Sansthan (Bhopal), ainsi que le légendaire Ustad Zia Fariduddin Dāgar. Depuis lors, devenu un chanteur réussi de dhrupad, Inoue Sou a joué tout au long de l’Inde, Japon, Népal et USA à de nombreux concerts.

Vit actuellement à Katmandou, dhrupad d’enseignement aux étudiants les et internationaux et en chantant dans Jugalbandi par Vishal Bhattarai. Netteté et la précision de sa voix, combiné avec la profondeur spirituelle qui traite le phénomène de la musique, les concerts et les enseignements de Inoue Sou faire une extraordinaire expérience de la méditation par le son.

Jorge Lozano Cabrero

Né à Madrid, commence son activité musicale avec le domaine de la guitare rock, jazz et flamenco, étudié auprès de professeurs tels que Ramón Montoya et de Juan Sánchez, tout en apprenant la caisse et autres instruments de percussion de manière autodidacte. Il continue avec les percussions classiques à Neopercusión, où il trouve des Indiens, percussions orientales et afrolatina professeurs tels que Serguei Sapricheff ou David Mayoral. Ainsi, commence à se rendre dans divers pays comme le Maroc, l’Égypte ou l’Inde, d’étudier et d’apprendre ces musiques dans leurs origines et leurs traditions.

Apprendre la karnatica rythmique dans le Ganesh Tala Vadya Vidialaya de Chennai (sud de l’Inde) avec la famille Vinayakram, qui travaille comme guitariste et percussionniste dans divers spectacles et enregistrements. À Varanasi (nord de l’Inde) apprendre le maître de Issuar Lal Mishra table indoustani rythmique et le capitaine du Pakhavaj Pandit Sri Kant Mishra.

Voir le Oud Arabe et connaît la musique orientale sous la tutelle de la Sheikh Wagner maître soudanais, avec qui il travaille régulièrement. Il collabore, accompagne ou compose dans différents projets tels que Rasa Andrés Olaegui Quartet, Khairkan, Manglis battre Machine, Shankara, Algures trio, Vikku Vinayakram, Pandit Baluji Shrinivas, Pandit Ashok Pathak, Atta Chakki, Selva Ganesh, Mukti, Vishnu, Cingaro Drom Exploitation forestière, talon, Javier Paxariño... Il a organisé des cours et des ateliers comme musicien et éducateur social, avec les enfants de maternelle, primaire, secondaire, adolescents et adultes durant les dernières années en collaboration avec les écoles et les municipalités en Espagne et organisé par le Zanzibar World Music Jam, première Jam session musique du monde à Madrid.

El Dhrupad y el seminario con Inoue Sou

Con su fascinante e hipnótico sistema musical basado en unas características escalas modales (rāgas) y ciclos rítmicos (tālas), el Dhrupad, la plus ancienne forme de chant hindoustani (del norte de la India), ha despertado recientemente el interés de muchas personas, precisamente en un momento en que se encontraba en riesgo de extinción.

En efecto, en las últimas décadas, han encontrado una gran inspiración en el estudio del Dhrupad gentes tan variadas como practicantes en pos del autoconocimiento (desde el Yoga u otras tradiciones), cantantes y músicos instrumentistas (basados en las músicas de tradición modal, la improvisación, el jazz, etc.), percusionistas, actores, melómanos en general, etnomusicólogos y, en suma, cualquier persona interesada en adentrarse en las profundidades de la mística del sonido. Para todos, el presente taller será de gran ayuda e interés; dado que se trabajará tanto en grupo como individualmente (relación directa maestro-discípulo), el taller será adecuado para cualquier persona, independientemente de su nivel técnico y su experiencia (desde personas sin ningún tipo de experiencia musical hasta músicos profesionales).

Programme

El programa del taller cubrirá:

  • Enseñanzas teóricas acerca de los Rāgas, las Tālas y la Voz en el Dhrupad.
  • Encuentro de la voz natural: técnicas de cultura vocal en el Dhrupad y su práctica.
  • Trabajo con las necesidades concretas de cada estudiante individualmente.
  • Meditación a través del viaje de sonido.
  • Micro-afinación en el canto de Rāgas (o en la interpretación instrumental con instrumentos no temperados).
  • Desarrollo de Ālāp dans le râga escogido por cada asistente.
  • Desarrollo rítmico: Práctica de Tāla et Laya, presentación del Pakhawaj, el característico tambor de doble parche que cumple la función rítmica en el canto Dhrupad.
  • Bandish: composición tradicional fijada en un râga y una tāla concretos.

El taller será impartido en inglés con interpretación directa al castellano.

Durée : 14 horas.

Contribution : 140€ (alumnos de Aushadhi) / 160€ (alumnos externos) Triodos Bank 1491 0001 2621 4019 5617 Eva Espeita Izquierdo

Où : En Aushadhi Escuela de Yoga. Paseo de las Delicias 47 ­- 51 (pasaje peatonal) Madrid

Inscription : contacto@aushadhiyoga.com

Plus d'informations : http://www.aushadhiyoga.com/index.php

En Barcelona, Taller de Canto Dhrupad con Inoue Sou

Dates : 9 y 10 de enero de 2016

Où : Saṅgītarasikā.Sala Armónia Terol, 8. Barcelona

Toutes les informations ici : http://sangitarasika.org/noticies/

Autres articles sur , ,
Par • 26 novembre 2015 • section : Classes, cours et ateliers, Événements, Musique