Vivre un bon dé

La preuve de cela, vers la fin ou au début, tous vont mourir, a toujours généré dans les attitudes différentes de l’être humain. Depuis le refus et le rejet à sa reconnaissance comme une mesure de la valeur de la vie elle-même. Cette option qui est le fondement direct une bonne mort est identifié.

Bon die

Un accompagnement de qualité à ceux qui sont en train de la mort est non seulement le plus beau cadeau de la charité, qui peut être fait par une seule personne. Aussi et surtout, nous apprend à vivre avec authenticité, ou ce qui est le même, d’être heureux. Mais comment peut-il accompagner pour faciliter une bonne filière ? Ce que nous entendons par un bon mourir ?

Pour répondre à ces questions nous les Fondation en direct un bon dé met en place différentes activités qui incluent aussi bien le travail de formation comme le soin. Il a également créé un forum de rencontre toutes les deux semaines afin que les patients, les familles, les soignants et les travailleurs de la santé en général de communiquer horizontalement, avec le plus haut niveau d’authenticité et de sincérité et peut réunissent leurs expériences respectives, dans un cadre de réceptivité exquise et de respect.

Quelle est la Mission de la Fondation de VBM ? Est le but de la Fondation afin de promouvoir une culture sociale afin de faciliter une bonne filière et maintenir les valeurs de la culture de la paix et la croissance spirituelle basée sur la amour compatissant, sagesse et sérénité, promotion et organisation culturelle, éducative, santé et activités sociales au profit du plus grand nombre de personnes possible.

Objectifs de la Fondation

• Promouvoir une conscience sociale pour aider à vivre une bonne mort grâce à un accompagnement de qualité et un soins palliatifs répandus dans toute la société.

• Former les gens à faire une qualité d’accompagnement en phase terminale service ; Cette formation doit être adressée :

  • Personnel de santé auxiliaires dans les hôpitaux, médecins, personnel infirmier, clinique, etc..
  • Prendre soin des foyers résidences, en plus de leur santé personnelle.
  • Dispensateurs de soins dans la maison de l’environnement du malade terminal.
  • Faire du bénévolat.

• Faciliter toute personne l’accès à des soins palliatifs de qualité si à la maison, dans les hôpitaux et les résidences.

• Améliorer les soins de qualité dans les aspects psycho-émotionnel et spirituels de leur terminaux malade et de sa famille de l’environnement, plus au-delà de toute confession religieuse.

Les valeurs de la Fondation

• Aborder le sujet de la mort elle-même et l’autre avec la liberté de conscience, des dogmes religieux ou culturels. Chaque personne, chaque situation est unique et seulement en direct contact avec elle, il est possible de sentir ce qui est approprié en tout temps. Pour cela, un exercice de courage et de l’écoute intérieure profonde.

• Apprendre comment traiter avec l’espoir que la mort elle-même nous apprend à vivre avec authenticité et nous aide à être de bons compagnons en soins à ceux qui vont mourir. Cela va nous permettre de rejoindre avec vrai respect et humilité, essayant de comprendre ce que vous pouvez sentir la personne qui est en train de mourir.

• « La peur de la mort est proportionnelle à la peur de l’amour ». « Apprendre à aimer est d’apprendre à perdre : à l’amour est d’accepter les limites, accepter l’impuissance propre et être là, dans l’acceptation du réel ». Il s’agit de l’attitude saine pour faire face à sa propre mort et le d'entre eux autres.

• Soins nécessaires avec amour l’atmosphère dans laquelle est développe la vie de la personne dans le terminal de l’État, ne peut donc mourir en paix, dans le silence et la sérénité, et plus au courant que possible. Ainsi, vous pourrez découvrir ses derniers moments, qui sont subtilement spirituelles, culminant avec la plénitude de l’existence sans perturbation physique ou émotionnels matériaux élégants. Il s’agit aide à bien mourir, Qu'est-ce que c'est le plus grand acte d’amour qui peut être fait par n’importe qui.

• Voir les soins palliatifs soins comme l’art de l’accompagnement à la bonne filière. Aide à soulager la douleur et l’inconfort physique n'est pas plus d’une de ces quatre dimensions dans a : est précise également, identifier et satisfaire les besoins affectifs, cognitifs et spirituelles du terminal patient et son environnement.

Plus d'informations : http://www.vivirunbuenmorir.es/default.asp

Être Sociable, partagez !

Est-ce que vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous à notre FLUX RSS que vous ne manquiez de rien

Autres articles sur
Par • 8 octobre 2013 • section : Générales