Conseils de yoga pour les terriens 2 : quel yoga peut (ne doit pas) faire pour vous

Mon earthling ami a commencé avec la décision leurs cours d’yoga. Même si elle a les deux pieds sur le sol, est bien conçu pour les élever en échange de ces transformations, qui peuvent être vous qui sait où si pleut se prête à une liturgie qui aspire à être compréhensifs. Vous attendez-vous peut-être trop ? Pepa Castro écrit.

Elle commence à se connecter, sur le tapis, avec votre corps... et avec un peu plus d’elle-même.

Petites surprises sont l’attendait là, avec leur première asanas, peut-être comme quand Nina a commencé à se tenir debout sur leurs pieds. Mais maintenant compte tenu de ce qui vit dans votre corps : la respiration aide vos muscles et vos articulations ; le pouvoir mystérieux qui monte vers le haut de la colonne à la fin de la salutation au soleil ; le rassemblement qui s’ensuit après une flexion vers l’avant ; le sentiment d’être en mesure d’ouvrir le diaphragme... Faire des mouvements qui créent de l’énergie et à attirer des émotions qui apparaissent plus, encore. Réduit au silence la rumination de pensée à la fin de la classe, émergent quand, un sentiment de bonheur sans raison qui lui fait sourire.

Et soudain, dans le rythme cardiaque du silence vivant de cet organe de la vôtre, inconnu jusqu'à présent, le terrien fait le cœur de toutes choses.

Oui, il y a connexion entre le nouveau praticien et l’yoga. Quelque chose est ouvrant la voie à élargir les espaces inexplorés qu’il contient. Tout ce qu’il touche au fond de, une présence qui observe son corps, à le reconnaître, rassemble les mèches, vie. Est l’yoga ? Non, elle n’est. Elle est attentive, véritable profonde. Que C’est réellement appelée par votre conscience...

Mais mon ami ne sais toujours pas tout. Il est bon qu’a être terreux et humble débutant, que vous ne savez pas que vous connaissez et vous empêche donc moins vanité pour apprendre et être étonné. Bienaventura est votre ignorance innocente, earthling terrestre !

« Il avait jamais eu lieu je pense que l’exercice physique pourrait réfléchir vers l’intérieur », me dit l’un de vos emails. Vous éprouvez la puissance étonnante d’yoga de nous pour ouvrir un écouteur qui émanera de la présence de la lui-même.

C’est l’étape plus idyllique, la connexion... Mais, comme dans tout apprentissage, attends d’autres expériences... et pas tout aussi plaisant.

Le mythe de la transformation

Animé par les premiers mois de pratique, le levier d’earthling un peu avec le mythe de la transformation. À ce stade de leur apprentissage est le défi de surmonter, l’illusion de vouloir être autre, censé être plus compétente, sur le tapis et dans la vie. ATTENTION : n’être ne pas distrait avec ces tentations narcissiques. N’oubliez pas que no estás en tu esterilla para hacer, sino para permitirte ser. N’oubliez pas que tu búsqueda y tu meta siempre es la autenticidad.

Lo que no le puedes ni le debes pedir al yoga es que cambie las cosas de ti o de tu vida que no te gustan… El yoga “solo” puede alumbrar esas sombras y hacer aflorar a tu consciencia la necesidad, o no, de hacer cambios. Pero si llegas a tu práctica buscando transformarte en un personaje más brillante, más exitoso, más sexy, más admirado, más seguro… vas a salirte del camino. El yoga se “inventó” hace siglos para ayudar a liberarnos de máscaras, artificios y autoengaños. Para que, confrontándonos y desmontando a esa o ese que creemos ser, podamos vivre l’authenticité de ce que nous sommes.

Da même niveau d’apprentissage et de pratique du yoga vous avez, si vous êtes étudiant ou enseignant, pratiques de Yin Yoga, Asthanga ou Kundalini, si vous êtes de la livrée ou sceptiques, avec des titres ou sans eux, ce que vous devriez vous ne demandent pas yoga vous offre des rôles avec le votre ego se sentent plus favorisée. Qui ferais yoga pour vous cacher d’yoga.

Il ne semble pas souhaitable de demander yoga être...

  • béquille affective pour faire face aux pertes ou frustrations,
  • substituer à quelque chose que nous pensons qu’il faut,
  • retraite un problème auquel nous sommes critiquer, ou l’évasion
  • sortie occasionnelle ou moyen de parvenir à une fin qui a rien à voir avec l’yoga,
  • dogme ou poignée spirituelle qui s’accrochent aux incertitudes de la vie,
  • « une vérité » ou simple explication d’abord ce que nous savons ou ne veulent pas faire l’effort d’apprendre,
  • ornement, attribut ou photo à regarder vers l’extérieur,
  • oeillères pour ne pas voir le reste du monde qui nous rend mal à l’aise,
  • mur derrière qui abritent ou dissimuler nos peurs,
  • superstition qui peut résister le raisonnement et l’évolution,
  • les Paradis artificiels qui engourdir la curiosité et le désir de continuer à découvrir la vie à l’intérieur et et aussi à l’extérieur ! Yoga

Que se passe-t-il si nous pouvons demander yoga C’est quelque chose de tout cela et beaucoup plus précieux : prise de conscience, compassion, perspicacité et valeur d’observer et vivre avec la profondeur et l’humilité, l’authenticité de ce que nous sommes.

J’ai jamais oublier une phrase que j’ai entendu une fois, terrien. Lui donne pas un maître illuminé de son nuage, mais un détenu d’une prison espagnole qui a pratiqué l’yoga grâce à des moniteurs bénévoles : « Quels changements j’ai remarqué ? « - Il regarda quelques secondes et répondit- : maintenant, je me tiens avant de réagir ». Ce n’est pas beaucoup, mais c’est tout.

Je recommande la lecture de l’article de Juan Ortiz « Véritable mutation », publié dans YogaenRed 3 juillet 2017.

Si vous souhaitez exprimer votre opinion sur le sujet, sera un plaisir de lire votre message à pepacastro@yogaenred

Est-ce que vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous à notre FLUX RSS que vous ne manquiez de rien

Autres articles sur
Par • 1 mer, 2018 • section : Signatures