Le développement de la pratique du Yoga

Un des facteurs plus communs chez les praticiens d’yoga est le début de la construction d’une idée de lui-même. Comme nous le connaissons, session après session, la conscience et les sensations dans le corps, vont créer un archétype qui nous est convaincant dans notre imagination que « nous sommes Yogis ». Écrit Paul Rego.

Cours de yoga

Au début de notre expérience en tant que praticiens, il est normal que nous éprouvons un fascination unique, Étant donné que les changements que l’yoga nous donne du point de vue physique et mentale sont grands et notables.

La continuité de la pratique va ouvrir des canaux d’énergie et de la conscience, nous permettant de vous connecter avec un monde souvent oublié et beaucoup d’autres presque ignoré.

Après quelques mois de sadhana (pratique du yoga) - six dit grands maîtres - le sentiment que nous avons est que l’yoga et ses effets sont là pour rester, et dès cette première fois nombreux praticiens estiment cette idée d’eux-mêmes : qui ont atteint évoluer ses limites.

Cette période de la devise « Yogi » n'est que la première étape d’un lRoute d’auto-observation profonde ARGO et d’apprentissage de gestion et des projections de l’ego. Et c’est de cette première étape qui commence le développement de la pratique du yoga, le travail plus profond, la cale à jour notre sadhana lâcher de nos idées du yoga et de nous-mêmes pour permettre à une nouvelle étape dans laquelle, au-delà de ce que nous créons, la discipline commence à nous montrer nos vraies limites et les moyens possibles pour continuer à progresser dans notre pratique.

Une fois que l’yoga commence à faire partie de notre vie, nous pouvons passer différentes étapes dans lesquelles nous attirons et rencontrer à nouveau l’expérience. Vérifiez que l’yoga apporte certains avantages est lié à la forte présence d’esprit, qui doit abandonner peu à peu jusqu'à ce que la confiance vient de résider dans nos coeurs. Et pour nous stabiliser routines yogiques, nous viendrons avec divers États qui ne sont rien de plus que les défis auxquels nous sommes confrontés dans notre propre expérience dans la troisième dimension liée au corps, puis à l’esprit.

Ainsi, lorsque, pour des raisons diverses, un praticien abandonner leurs séances quotidiennes en définissant des priorités ou des engagements inévitables de la vie dans la société, - qui montre clairement que vous n’êtes pas un Yogi mais un aficionado d’yoga-, à la réunifiée avec son sadhana reconnaît le chemin que s’était engagé et le point atteint au moment de son départ ; pointez sur laquelle il renvoie inévitablement reconnaissant lui-même comment le manque de pratique a cessé de votre chemin et comment vous vous sentez dans le corps et dans l’état interne.

À ce moment-là, quand la conscience se manifeste nécessairement, le praticien réexamine leur moment d’intimité avec la discipline et peut livrer chaque fois un peu plus à elle, peut libérer et débarrasser de la vision égocentrique de sa fascination première, oublier esthétique corps et surévalué ses convictions de réalisations, pour accepter les défis de ses limites, qui sont ceux qui nous font le chemin de l’évolution.

Après un temps d’apprentissage, viendra inévitablement un autre. La profondeur infinie de Yoga nous donnent toujours une nouvelle occasion de découvrir et de comprendre, d’affiner nos États de conscience et de perception pour appréhender organique et compléter notre présence dans l’univers.

Paul Rego. Professeur de yoga. Integral masajista-Terapeuta. Diplôme en santé Ayurveda (médecine de l’Inde)

Autres articles sur
Par • 5 Jan, 2016 • Sección: Signatures