Solitude

La solitude est quelque chose d’inhérent à l’être humain, parce qu’à travers elle, nous venons au monde, et sur elle l’abandonna. Y nous interagissons avec nous-mêmes, que souvent la rejeter complètement. Écrit Raul Santos Caballero.

Soledad

La solitude qui n’est pas souhaitée peut être écrasante et absorber complètement le sujet qui souffre d’elle. N’est-ce solitude en soi qui peut déplaire, mais le sentiment que le même produit. N’immergé dedans, il y est aucune fuite ou pour divertir, donc émerger toutes les sensations de selon, pour être instituées à l’encontre de la personne et d’éliminer complètement la capacité d’apprécier elle-même.

En n’ayant ne pas un calme intérieur et une humeur équilibrée, nous perdons la possibilité d’interagir avec la solitude, puisque, comme nous l’avons dit, il sera être entravé par des obstacles qui viennent du plus profond de nous-mêmes et sabotearán tous les intention de s’installer en elle. Causes de la solitude nous voient face à face, à l’exclusion de la vitrine extérieure.

Si nous amigamos avec lui nous pouvons voir l’autre côté de la pièce, comme c’est dans cette dimension où naissent tout le potentiel créatif, où la source d’inspiration est sa voie d’accès et où trouver la porte du silence intérieur.

Le peintre mystique, poète,... tous ils ont laissé s’embrasser solitude alors sentir revigoré, farcies, fait... Il sont la source de laquelle tout s’écoule et la dimension dans laquelle s’exprimer.

La solitude est toujours là, parfois chevauchement des événements de l’extérieur, mais à l’époque dans laquelle dissipent une fois de plus l’enveloppe et la thésaurisation.

La solitude comme évasion

Parfois, la solitude avant produit le contraire, c'est-à-dire au lieu de rejet ou de dégoût, un attachement profondcomme elle, nous trouvons un plus haut que le refuge purement rénovateur. Ce qui peut être un espace d’une part, devient une armure impénétrable ou un refuge où nous isoler. La solitude sert alors de évasion avant les faits de l’extérieur, voulant faire exclure et provoquer par l’intermédiaire de son propre usure, éteindre.

La tendance à la solitude constante est le résultat de peurs, de fraude et de manque de disponibilité pour répondre aux événements qui sont produisent sur la scène extérieure. La personne est encore plus accro à ce refuge, croyant que c’est sécuritaire des événements négatifs, quand en fait pas il y a rien de sûre et continue sa dynamique fluctuant. La personne immergée que bulle, malgré les troubles mentaux, a appris à se familiariser avec eux et perdu l’occasion, par le biais de cette solitude, fournir les moyens d’y remédier, identifiés avec leurs automatismes mentaux perd l’intuition de l’amélioration de la vie.

La solitude s’estompe puis comme instrument valable pour l’introspection conscient et se perd dans le psychique de somnambulisme. La personne devient votre routine dans une photo noir et blanche, mutile ses possibilités de relation, affaiblit la croissance qui provient de l’interaction des relatives à d’autres, et leur liberté devient une Manille Corder, parce que ce qui a commencé se sentant en tant que propriétaire de sa libération, finit par être le même barrage. Dans la stagnation a perdu la capacité de couramment, il reste repostando au lieu de continuer leur voyage ; est tombé dans le tissu qui précédemment a tissé.

La solitude doit être un paragraphe plus que notre configuration existentielle. Nous devons servir ¨a élevé dans la camino¨, réorganiser notre monde intérieur et notre psychisme. Est le signe de la santé émotionnelle pas retour lui il revenir à la solitude, mais savez vous donner votre poids spécifique. Il obtiendra tester tout ce qui vont présenter : tedio, ennui, colère, anxiété, pensées répétitives... Et puis, à l’aide de techniques d’intériorisation comme l’yoga ou la méditation, purifier ces États pour refroidir dedans que possible. Est un grand autoconocimento de voir les réactions qui se produisent tout en étant immergée dans la solitude, Ensuite, ouvrez toutes les portes que, au moyen de divertissement et les tâches quotidiennes, nous avons maintenus fermés.

Elle révèle l’angoisse existentielle, le vide qu’à un certain moment, nous avons tous ressenti. Grâce à son chequearemos nos carences émotionnelles, constructive, donnez-leur un spin et qu’elles s’harmonisent. Nous allons voir nos rayons x, nous allons voir ce qui sort de nous-mêmes qui, jusqu'à maintenant, couvert par le bruit de l’extérieur, nous n’étions pas en mesure d’écouter.

Dans la solitude vous sentirez plénitude une fois que nous mettre les mains à le œuvre dans le travail de notre intérieur ; exhaustivité, une fois mis au point. Dedans, vous trouverez le miroir qui nous reflète fidèlement.

Il sera notre fidèle confident, nous demandera de renouveau spirituel et un espace pour, bien, déployer les ailes de la sagesse.

Raul Santos Caballero est un écrivain (son dernier livre) Sandales du moteur de recherche) et auteur du blog À la recherche de soi.

Autres articles sur
Par • 1er octobre 2015 • section : Signatures