Arcane n ° 11 : la force

Le sens de l’asana touche l’essence d’origine magique du Yoga. Comme avec les arcanes du Tarot, les asanas ont beaucoup plus que ce qu’ils sont. 22 semaines présentera les arcanes et sa correspondance avec asanas pour mettre fin à réfléchir sur la géométrie sacrée de notre corps et son langage caché. Écrire cette série Carmen Viejo.

Mot clé : « Inner strength »

« D’autres vaincre force. Se vaincre force. » (Tao Te Ching)

Le Arcane 11 Il représente une femme qui domine un lion. Le Tao recommandé pour atteindre yang dans l’yin. Pour cela, après avoir maîtrisé tout d’abord de l’égoïsme. Le domaine de lui donne la force intérieure. Et c’est la force que cet arcane références.

C’est une femme qui domine le lion pour dire que ce domaine n’est pas obtenu par la force brutale. Le véritable chef de file n’a pas besoin d’être imposée, mais est respectée et recherchée. Il (ou elle) n’a pas besoin d’être un leader, mais il sert par son leadership.

Gandhi Il a ainsi exprimé sa doctrine de résistance pacifique : « Si je peux vulgariser l’application de la puissance de l’esprit, qui est juste un autre nom pour la force de l’amour, plutôt que de force brute, je suis sûr que je peux soumettre une Inde qui peut défier le monde » (auto- Biographie). Gandhi a fait valoir que le pacifisme était le solide héritage. L’instinct animal fait ressortir la violence lorsque la peur. La faiblesse intérieure rend les gens violents et lâche. Le courage montré dans Ahimsa, le premier précepte yogique : il renonce à la violence.

Mais le 11 est un nombre capital et ésotérique. A vécu à leur niveau sous l’agressivité éveillée ; dans son niveau intermédiaire, de la perfection humaine, il apporte la maîtrise de soi ; à son haut niveau de maîtrise, il permet aux initiés d’appliquer des lois supérieur aux plans du denses, étant l’un charité et force inébranlable pour le monde. À cet égard, le Kybalion dit : « l’initiation consiste en l’utilisation judicieuse des forces supérieures contre la partie inférieure, donc échapper à la douleur des plans inférieurs vibrant au plus haut ». La force se manifeste dans la re-élévation et la défense de la qualité d’origine sur l’omission ou l’erreur c’est votre réflexe défectueux.

Correspondance dans les asanas

Utthita jusqu'à Padangushthasana C’est une posture debout, en équilibre sur une jambe, avec les autres appel et étendue dans l’union le bras correspondant, tandis que l’autre s’étend vertical dans une ouverture victorieuse, générant force intérieure, la confiance et équilibre mental. Concernant, dit Manuel Morata : « pied main ensemble symbolisent l’effort consenti par la requérante proposant ces deux instruments d’action au service de la force créatrice et non à des fins propres. Le bras est le bénéficiaire d’une telle force, que le canal de praticien à travers lequel il s’exprime. »

Cédric Mudra o “El gesto de la fuerza”, en posición sentada, las piernas flexionadas ligeramente y las plantas de los pies en el suelo, utiliza el giro interior de las muñecas, con las manos entrelazadas, para presionar el suelo tras la espalda y llevar la columna a su máxima extensión. Con la ampliación de la respiración media y alta, esta postura genera un gran dominio de los impulsos y las debilidades mentales.

Simhasana es la “Postura del León” y capacita para liberar la fuerza interna de una manera constructiva. Cuando se conoce el “león” interno, se resiste mejor a la provocación, la reacción o la frustración, manteniéndonos pacíficos aunque asertivos. La palabra sánscrita “simha” significa “león”. La palabra “ahimsa” oculta el léon “simha” desordenando sus letras y añadiéndole el prefijo de negación “a”. El resultado podría traducirse como la cualidad de quien, siendo fuerte en su interior como un león, sin embargo no hace uso de su agresividad por propia voluntad y dirige esta fuerza hacia el dominio personal. Se puede ejecutar de varias formas: una de ellas es en la postura del diamante, con las manos bien abiertas sobre los muslos, realizando el kriya de simha o exhalación por la boca emitiendo el sonido sordo “haaaa”, sacando la lengua al máximo y concentrando la mirada en la punta de la nariz (nasagra mudra).

Al terminar, recogerse en postura de meditación y observar cómo se generado tolerancia, autocontrol y paz.

Se puede cerrar el entrenamiento de La Fuerza con la práctica de Kakasana, “El Cuervo”, postura sobre las dos manos, rodillas apoyadas en los brazos y tronco, cadera, cabeza y pies elevados. La mirada sostenida por delante de las manos lleva a mantener el equilibrio hasta que el esfuerzo queda suspendido. Las posturas de fuerza son muy necesarias para aliviar tensión y ansiedad y generar confianza propia, derivada de la voluntad.

Nota: Estudio y efectos de Utthita Hasta Padangushthasana, Balini Mudra y Kakasana, en páginas 215, 191 y 202 de Yoga. Teoría, práctica y metodología aplicada, y de Simhasana en página 377 de Yoga. Élargissement, les deux Manuel Morata.

Carmen Viejo. Professeur de yoga, diplômé en sciences de l’information et le droit par le Yoga Vedanta Academy (école de Sivananda) et par l’Association espagnole de pratiquants du Yoga (école Manuel Morata).

“Yoga y arcanos: comprensión y práctica”:

1er retrait : du 24 au 30 juillet

2º retiro: del 7 al 13 de agosto

En “Casa de los Telares”, Válor, Granada.

Contacto: ahimsayogandalucia@yahoo.es

https://casalostelares.blogspot.com.es

Être Sociable, partagez !

Est-ce que vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous à notre FLUX RSS que vous ne manquiez de rien

Autres articles sur ,
Par • 5 Jun, 2017 • Sección: Signatures