Clarification des FEDEFY

La Fédération espagnole des entités formant du Yoga - FEDEFY-dans son objectif d’assister le secteur d’yoga et de diffuser corriger des renseignements, de clarifier les commentaires qui sont actuellement sur le « droit du sport » contestée par la Cour constitutionnelle. Écrit Nelic Girones.

Copie FEDEFY

Lorsque dans une communauté autonome approuvée et par la suite entrera en vigueur le connu « droit du sport », d’une manière pratique, affectant le secteur du yoga, c’est que ceux qui travail dans les organismes sportifs doivent être activées, validés ou accrédités par pour pouvoir travailler dessus.

Entendu que le droit du sport et l’accréditation sont deux processus différents. La Loi est une obligation, et le processus nécessaire pour accréditer les compétences professionnelles obtient un certificat de formation professionnelle avec une reconnaissance nationale (technicien, niveau 3).

Dans certains milieux, a couru la voix que la Loi sur le sport en Catalogne a été contestée par la Cour constitutionnelle, et nous voulons préciser quelle est la situation actuelle.

Dans cette communauté, en 2008 a été approuvé 3/2008 Loi du 23 avril, l’exercice des professions du sport, qui régit les aspects fondamentaux de ces professions en Catalogne, établit expressément quelles sont ces, détermine les qualités nécessaires pour exercer et attribué à chaque profession sa propre zone fonctionnelle générale. Cette loi est connue comme le « Droit du sport » (et il est supposé qu’il se propage à d’autres communautés).

Quand cette loi est approuvée, il y a une période déterminée pour l’habilitation. Par la suite seulement à travers la accréditation Il est possible de travailler dans le sport. Cette accréditation permet de s’inscrire dans la base de données du sport pour travailler dans des organismes sportifs, comme la famille professionnelle à laquelle il appartient ce secteur du yoga est liée à « Sports et activités physiques récréatives ». Après avoir surmonté le processus d’accréditation, obtient la reconnaissance au niveau national comme « instructeur d’yoga », et pour être élevé dans l’école de sport Catalan, on s’inscrit dans la base de données comme « Moniteur de Sports », qui est le générique que certains guidé les activités de chambre. (Cette loi est entrée en vigueur en Catalogne au début de 2015 et a été reportée au début de 2017).

Et tout reste inchangé depuis l’adoption de la présente loi 3/2008. Il n’a rien changé.

Ce qui a été contesté a été d’environ combien d’articles d’une nouvelle (7/2015) complémentaire de la première loi (3/2008). Cette nouvelle loi est le 7/14 mai 2015 et se réfère aux praticiens du sport quand il a voulu traiter un assimilé à l’enregistrement de l’Union européenne. C’était l’école de sport Catalan, comme professeur d’orgue du sport Catalan de la portée générale du Conseil Catalan, pourrait délivrer un certificat sur présentation de la demande correspondante et le rapport obligatoire de la Fédération sportive correspondant, qui cite le fédéral de formation et d’expérience dans le terrain de sport du demandeur à l’enregistrement dans la base de données (c’est le défi).

L’Administration sait que la pratique du yoga est un physique, mais pas l’activité sportive, donc, ni cette expansion de la loi aurait influé sur nous.

Vous avez tout le projet d’agrandissement avec la loi 7/2015 et l’appel d’inconstitutionnalité dans www.fedefy.org (section « Informations sur l’accréditation »).

C'est pourquoi reste debout la nécessité pour l’accréditation, surtout en Catalogne et le cas échéant, étant donné que cela ne nous affecte pas.

Cette année nous doutons que s’il y aura des appels à propositions, l’Administration n’est pas le travail. Mais il faut donner de temps en temps et voir ce qui se passe.

Bonnes pratiques.

Nelic Girones. FEDEFY

Être Sociable, partagez !

Est-ce que vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous à notre FLUX RSS que vous ne manquiez de rien

Autres articles sur
Par • Section • 26 mai 2016 : Générales