Yoga et physiologie ésotérique / partie 2

Diaz, professeur de l’Association espagnole des pratiquants de Yoga (AEPY) depuis 1983 et la formation des enseignants, a écrit cet article intéressant dont la première partie il a publié lundi dernier, et que vous pouvez voir dans cette lien. Structures à travers lequel coulent l’yoga, selon l’énergie du Tantra (NADIS, Chakras et autres circuits de l’énergie)

chakras

Dans cet aperçu didactique, nous présentons les structures énergétiques différentes, séparément et de façon schématique, pour faciliter votre compréhension et de rétention, sans oublier de mentionner que le corps énergétique est un ensemble, comme dans nombreux aspects de notre corps dense. Dans ces deux exemples, le paquet final est déjà un tout, d’autres qualités que de représenter leurs électeurs.

Les nadis sont les canaux par lequel différents types de flux d’énergie. Selon la tradition, yogique existent soixante-douze mille, bien que les plus connus sont IDA, Pingala et Sushumna et, peut-être, à l’heure actuelle de notre développement évolutionnaire, uniques, leur est peut travailler, quand on pratique du Yoga.

En ce qui concerne ce qu’on appelle « périphériques nadis » des chakras, certaines écoles tantriques parlent d’une correspondance entre le nombre de pétales de chacun de ces centres, si cette réalité est un fait, serait une correspondance assez complexe puisque le nombre des pétales varie d’un chakra à l’autre, sans cause ni ordre apparent. Ainsi par exemple, Muladdhara Il a quatre et six svadhisthana.

Par Ida et Pingala s’écoule le prana, sous forme de énergie vitale pour le premier ; et énergie mentale par le second.

Par les périphériques nadis des chakras monte l’énergie du chakra initial qui communique avec le supérieur immédiat et donc à ajna, toujours vers le haut.

Nadis nous venons de parler, dans des conditions de normalité sont toujours en cours d’exécution avec le flux d’énergie plus ou moins. Cependant, Sushumna est un creux, et le canal vide qui déclenche la kundalini, quand cette fonction est activée. Aussi, pour faire ce changement, dans la Sushumna, il faudra soit avoir déverrouillé précédemment les granthis (noeuds) de Brahma dans muladhara, de Vishnou dans anahata et Shiva ou Rudra dans Ajna.

Les nadis Ida et Pingala ont un volume, et même si nous pourrions croire qu’ils croisent, pour l’afficher graphiquement, il n’est pas, parce que chacun d'entre eux porte sa propre puissance et il n’y a plus aucun contact entre eux qui le frottement de la couche externe.

Sushumna, tout aussi indépendant dans sa structure et sa fonction.

En fin de compte, il est nécessaire de souligner que Nadis et chakras y sont les éléments communs suivants :

-Les deux appartiennent au corps de l’énergie.

-Par eux toujours en circulation énergétique (sauf Sushumna), bien que de nature différente et raccorder le corps physique avec l’énergie.

NADIS :

Ida→primer - chakra à l’ajna.

Pingala→ - premier chakra à l’ajna.

-Sushumna → premier chakra et atteint sahasrara

  • Chitrini
  • Vajrini
  • Brahmanadi

Chakras :

  • Muladhara → quatre nadis qui relient son pouvoir avec le supérieur immédiat.
  • Svadhithana → six nadis.
  • Manipura → dix nadis.
  • Anahata → douze nadis.
  • Vishuddhi → seize nadis.
  • Ajna → deux nadis.
  • Saharara → mille nadis.

Autres circuits de l’énergie :

L’amrit Bindu visarga ajna→ vishuddhi bindu visarga ajna →vishuddhi → → → →.

L’arohan (devant du corps, kshetrams) → muladhara svadhisthana → → → → → bindu visarga → ajna → vishuddhi vishuddhi anahata manipura.

L’awarohan (l’arrière du corps, source des chakras) → → → → → muladhara svadhisthana manipura anahata vishuddhi.

Le circuit d’Amrit

Dans le Yoga, dedans relatives à Amrit, connaît deux circuits principaux sur lesquels est peuvent agir : l’un destiné à augmenter la sécrétion d’amrit et l’autre à sa réutilisation.

Pour répondre à la première fonction peut aller mentalement le circuit suivant : bindu visarga → vishuddhi → ajna →bindu visarga, devrait être répéter l’opération plusieurs fois, si souhaitez fermer, donc l’amrit n'est pas Miss doit exécuter khechari mudra fréquemment.

En ce qui concerne sa réutilisation, lorsque cette substance a déjà atteint le nombril, peut sauvegarder fait le voyage inverse manipura→ →vishuddhi anahata. Des positions inversées et semi-invertidas conduire à cette tournée, naturellement.

En tout cas, ce qu’ici il faut introduire est la voie directe pour stimuler et procéder à une réelle prise de conscience de l’amrit, mais elle affecte aussi les avantages globaux qui nous donne à l’ensemble de la session de Yoga.

Les Arohan et Awarohan (canaux psychique)

Voyages d’énergie Arohan et Awarohan ont des avantages que nous parle la tradition du yoga, à la longue, mais l’yoga de session immédiateté nous permet également de mettre en évidence d’autres avantages :

-Témoin de conscience directe étape, laissant le corps physique sur le repos complet.

-Prise de conscience de la réalité profonde.

-Faciliter la perception de la réalité psychique car ils permettent à déconnexion du soi, à travers l’expérience de la conscience témoin ou psychique de la conscience.

La tournée de Arohan (devant du corps) commence en imagerie muladhara et va à la projection de vishuddhi ; de là, il est relié, par l’intérieur de la gorge et la tête, avec Bindu visarga.

L’itinéraire qui correspond à Awaroham (arrière du corps) partie du bindu visarga, ajna, vishuddhi, remonte à l’origine et se termine à l’origine de muladhara.

Ces circuits se trouve à la surface du corps dense (sthula saharira), et, par eux, flux de l’énergie pranique ou psychique, alors que la nature de ces énergies est interprété de manière différente par chaque ligne ou à l’école hindoue.

Dans le Yoga, ces circuits travaillent avec des techniques différentes :

  • physique
  • respiratoire
  • attentionnelles
  • vibration
  • usines de traitement des déchets, etc..

Et parmi eux tous, ils sont ce que l'on appelle Kriyas (purification des nadis)

Chakras

Selon le tantrisme, chakras, ainsi que les nadis, forme la structure du corps énergétique. ils ont des liens avec le corps physique à travers les plexus nerveux, et leur stimulation améliore le fonctionnement des organes internes, systèmes (circulatoires, lymphatiques, etc.) et des glandes du corps ; à leur sujet, il influence également l’énergie cosmique.

Chaque chakra est défini comme un centre avec la nature et la fonction correcte, bien que, parmi eux, il y a interconnexion par les nadis périphériques ; Outre cette spécificité prana, ils absorbent et transforment en autres énergies.

Les chakras peuvent être bloqués par des contraintes physiques, mentales ou psychiques ; en effet, en ce qui concerne la kundalini et selon la tradition tantrique, ils existeraient, introverti, trois noeuds, appelés Granthis: Le premier, Brahma granthi (situé dans le muladhara), la seconde, Vishnu granthi (situé dans anahata) et le troisième, Shiva granthi (correspondance avec ajna chakra). La libération de ces trois noeuds est préalable et indispensable à l’ascension de la kundalini.

Chakras majeurs

  • Muladhara
  • Swadhistana
  • Manipura
  • Anahata
  • Vishuddhi
  • Ajna
  • Sahasrara

Chakras mineurs :

  • Bodin visrga
  • Lalana chackra
  • Dans les articulations
  • Sur le terrain et dans les coussinets des orteils
  • Dans les coussinets des doigts et Palm

Structures où coule l’énergie (selon le Vedanta)

Dans la tradition de vedantina, la réalité du sujet humain d’une structure composite complexe s’explique par trois organismes, avec différentes couches, chacune d'entre elles. Et dans le noyau plus central de la personne, il est Purusha (l’esprit).

En ce qui concerne les trois organismes, le premier, Sthula saharira (corps dense), est couverte par deux couches : annamaya et Pranamaya kosha.

La seconde, Suksma saharira (corps subtil), est également entourée de deux couches : Vijnanamaya et Manomaya kosha.

Le troisième, Karana saharira (corps causal) apparaît entouré d’une couche unique : ANANDAMAYA kosha.

Ces organismes sont présentés comme des configurations de l’énergie, et chacun d’eux est une qualité spécifique de la matière)Gunas); Par conséquent, ils possèdent ses propres vibrations.

Le corps ultrapériphérique, dense/physique, déjà mentionné, est le corps physique, vous avez besoin alimentaire et la respiration et êtes constituée par une qualité de matière dense, c’est pourquoi nos sens il peut capturer et voir. Le deuxième (corps subtil) est invisible à nos sens, et votre vibration est aussi indétectable, besoin d’un corps dense pour survivre, même si ses fonctions sont qualitativement différentes, étant immatériel. Le troisième (corps causal), c’est encore plus mince que les deux précédents et sa nature est un bonheur de tous. Enfin, dans les recoins, c’est Purusha, l’esprit, protégé ou caché par trois organes anciens.

Il est nécessaire de garder à l’esprit, en ce qui concerne les organes et ses couches, qu’il existe une certaine controverse, car il est parfois attribué aux organes, en soi, une structure avec des fonctions et, à d’autres moments, les organes sont représentant uniquement la structure et en attribuant à caractéristique STRATIFIE.

L’énergie de ces organismes et leurs manteaux est interconnectée mutuellement, générant une énergie dynamique Vous pouvez aller d’extérieur vers l’intérieur ou inversement ; dans le premier cas, la réponse de l’énergie repose sur les actions, pensées, émotions, humeurs, blocages et conflits ayant chacun des sujets. Dans le second cas, le flux d’énergie commence à Purusha (esprit) et leur force et leur puissance passent par des organismes et des couches jusqu'à ce que vous atteigniez la plus dense.

Yoga peut influer positivement sur la direction de la deux flux d’énergie, Grâce à la variété des techniques qui contient l’application spécifique qui peut être faite d’eux.

De l’extérieur vers l’intérieuropérant de manière plus directe les asanas et respiration, mudras externes et les kriyas (purification).

De l’intérieur vers l’extérieur, plus efficaces sont des techniques mentales, mudras internes, la pratique de vairagya (détachement), sakshi (témoin la conscience) et la méditation.

Dans ce dernier cas, il est également tout à fait approprié, plaçant l’attention sur les différents organes, en couches et même le Purusha, lorsque l'on réalise des respirations, nous faisons des mouvements Suryanamaskar, nous réciter les mantras ou, enfin, quand nous faisons des vibrations.

Schéma

-Corps :

Sthula - saharira.

  • Annamaya kosha → est configuarada par la nourriture
  • Pranamaya kosha → formé par le prana, se situe entre le corps dense et le subtil.

Suskshma - saharira.

  • Vijnanamaya kosha → représente la connaissance mentale et psychique
  • Manomaya kosha → parle de pensée

Saharira - Karana.

  • ANANDAMAYA kosha → contient le sentiment de plénitude et de bonheur.

Diaz amical est professeur d’espagnol Association des praticiens de Yoga (AEPY) depuis 1983 et formant des enseignants, avec l’école elle-même à Madrid, depuis 1995 : Centre de Yoga de Pantanjali.

Disciple d’Eva Ruchpaul, conscient de l’enseignement de B.K.S. Iyengar et André Van Lysebeth. Psychologue clinicienne en exercice.

Ancien président de la AEPY et l’ancien Président, pendant quatre ans, de la Commission pédagogique de l’Association européenne de Yoga (CPE).

Pendant plus de vingt ans, s’exerce avec sérieux et le respect de cette noble discipline, en liant son activité au contact avec l’Inde et le swami Veda Bharati. Sa vaste expérience lui permet d’envisager de Yoga, dans ses aspects thérapeutiques, comme la méthode psycho-physique complet et plus judicieux pour remédier aux problèmes d’épuisement, de stress et d’anxiété, sans oublier que le Yoga est, tout d’abord, réalisation spirituelle.


Être Sociable, partagez !

Est-ce que vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous à notre FLUX RSS que vous ne manquiez de rien

Autres articles sur
Par • 31 juillet 2014 • section : Signatures