Entretien avec Teofilo Calvo: « Nous sommes des fragments de conscience cosmique »

Un chercheur biochimique, dit qui a sa substance. Il nous dit aussi comment chaque année vérifie, sur le sol et avec analytique, les étonnants bienfaits du yoga pour la santé, à l’occasion de la formation des enseignants de la Sivananda, dans lequel il est déjà un habitué. Il s’agit d’un entretien de réseau de Yoga.

Teofilo Calvo

Chercheur, pharmacien et biochimiste de l’Université Complutense de Madrid, sa vision éclectique de la médecine officielle et médecine holistique, science et systèmes alternatifs de la connaissance, vous emmène à intégrer avec respect et rigueur « best of tout » (« Vous pouvez être pas taliban n’importe quoi, » dit). Il n’est pas étrange qu’enceinte réussir si les ingénieurs que chez les Yogis.

Theophilus prend trois ans, donnant des conférences dans les cours de formation pour les enseignants de Sivananda (TTC : enseignants Trainig cours). Pendant un mois, le Madrid Casa Toya (Saragosse) est transformé en temple de la connaissance yogique mais aussi - et c’est beaucoup moins connu - en un laboratoire vivant du contrôle des avantages du yoga.

Ce que vous réalisez dans votre recherche sur l’yoga ?
Lorsque je donne mes cours à la TTC de Sivananda, je suis toujours le microscope pour l’analyse au groupe, qui est hétérogène dans leurs conditions physiques et les habitudes. Mais comme groupe témoin est inestimable pour un chercheur, parce qu’au cours des quatre semaines du cours qu'ils dorment dans le même temps, ils mangeront la même chose, ils vont faire les mêmes exercices d’yoga, ils méditent... C’est pourquoi cette homogénéité aller parmi eux.

Nous voyons ses analyses de sang justes au début de l’année et il y a une grande variabilité, et quand je vais trois semaines plus tard pour vérifier ce qui s’est passé après que la bonne nutrition ayurvédique (symétrique, sans stimulants, sans agent de conservation), pranayama, méditation, asanas, repos ils apparaissent aux autres, la vie a changé.

C’est très agréable car il est la démonstration pratique des avantages du yoga et du mode de vie qui va avec en seulement trois semaines. Belles, très oxygénées, bloods sont et ceux qui sont arrivés avec acidité ou manquant de débogage sont normalisées. Il y une telle quantité de changements ayant une incidence, alors tous les élèves veulent se présentent comme des bénévoles pour ces tests.

Cette année, dans le cours qui commence le 18 août, à donner deux conférences. L’un est intitulé « Nous sommes ce que nous mangeons ».
Outre une conférence, c’est une plainte nécessaire. Dans une société comme moderne comme la nôtre, qu’il a avancé jusqu'à présent qu’il est capable d’envoyer des navires hors du système solaire et de l’implant de cerveau, cependant le développement de notre santé est étant inversement proportionnel au développement technologique : l’avance plus plus de patients sont.

Que se passe-t-il ? Tout développement technologique a été au service de la production alimentaire basée sur l’utilisation d’engrais chimiques ou de pesticides, qui sont entrés dans la chaîne alimentaire - et pas seulement des humains mais de tous les animaux en général - et est aller au détriment de la biologie et générer des maladies inconnues jusqu'à récemment bien peu.

Dans les années 1960 et 70, l’introduction de produits chimiques de grande puissance a donné lieu à des maladies qui étaient rares jusqu'à puis, allergies et maladies auto-immunes, ou même le cancer du sein, qui, avant les années 1960, n’était pas quelque chose de commun, et aujourd'hui, c’est la principale cause de décès chez les femmes, en dehors de maladies cardiovasculaires.

Lors de cette conférence je vous souhaitez dénoncer tant que ça. Nous sommes une société supervise, mais les coûts, bénéfices, rentabilité, mais pas en qualité de vie ou au niveau de la conscience sur les relations entre les êtres humains, la nature et Gaia en général.

À la fin de mon exposé, la question est : quel US est étant dans l’instant sommet du développement technologique d’une civilisation si nous allons détruire si nous donc ? La prévision est que la population du monde entier pour l’année 2050 est allergique...

Il est ressenti plus mais pas mieux...
Il vit pire. Avant que la vie était plus courte, et le développement de médicaments rend évidemment pour une plus grande survie dans le monde entier. Mais elle au détriment de quoi ? N’ont pas la polyarthrite rhumatoïde et me passer quarante ans de ma vie qui prennent des médicaments de sentiment continu pour moi. Peut-être que je préfère une vie un peu plus courte mais plus digne...

Une autre conférence qui donnera dans le Sivananda, formation des enseignants est « sommes-nous ? » …
Nous y sommes allés la main de la physique quantique. Nous sommes une construction de notre cerveau : ce que nous pensons que nous sommes. Notre cerveau est un interprète des réalités ; construire des réalités des organes sensoriels. Ce qui pour nous est une fleur, une abeille est très différente, parce que leur vision est différente. Afin qu’il y a autant de réalités comme des façons de percevoir, et si nous fouillons plus que nous sommes arrivés à la conclusion que la réalité n’existe pas, n’est pas plus qu’un État dans lequel apparaît l’énergie, parce que tout est énergie dans le cosmos. L’être humain est aussi l’énergie. Il est clair que nous avons un corps, mais c’est seulement l’ancre matérielle d’un être qu’il est purement énergétique.

La physique quantique nous dit qu’il y a treize dimensions. Si nous percevons seulement quatre, la perception que nous avons de la réalité est très pauvre. Que se passe-t-il si nous avons pu ressentir ou éprouver la vraie réalité à travers toutes les dimensions, vous devez l’univers qu’il est ?

Nous concluons la Conférence avec l’origine de la vie, analysant que ce soit un lien de causalité descendante - c'est-à-dire qu’un être supérieur nous a mis ici - ou est une causalité à la hausse, dans lequel au hasard a mis sur pied les premiers atomes, a formé les premiers acides aminés, les protéines, les cellules qui ont été reproduites... La surprise finale est une analyse statistique très valable pour démontrer que, à mon avis, l’existence de l’être humain et la vie est un processus de création intelligente. Random ne peut pas créer quelque chose d’aussi complexe et aussi donner la première cellule de quelque chose de plus volontaire comme la capacité à se reproduire.

Dans l’une de vos conférences, vous avez votre « conversion », parce que vous étiez agnostique, comme un bon scientifique... Jusqu'à ce que vous reflétez sur le « miracle de la vie », qui est la transmission de l’information à continuer de créer la vie...
Stanley Miller Découvre dans les années 1940 les premiers acides aminés, la « soupe primordiale », essayant de reproduire les conditions qui auraient été commence la vie il y a 3800 millions d’années. Ce scientifique a passé 60 ans à essayer, mais n’a pas réussi à créer des protéines ou cellules. Pas réalisé que la vie n’est pas un truc, mais quelque chose de volontaire. Si aléatoire aurait créé comme il le dit qu’évolution et concaténation des molécules, nous conduirait au point de la création de la première cellule, mais cela pourrait disparaître, détruits. Et de nouveau au hasard devra générer une nouvelle cellule première.

Mais ce qui s’est passé en réalité 3800 millions d’années est que, outre la première cellule va générer des chaînes très complexes d’acides nucléiques qui servent à réaliser tout ce qui aurait été a émergé par hasard dans une structure parfaitement stable et les Whatman donc tout ce qu’informations se perpétuées. Ce n’est pas aléatoire. La perpétuation est quelque chose que nous ne pouvons pas attribuer les lois de probabilité, mais une intention créatrice. C’est là mon ouvre qu’un autre paradigme : pas tout a une explication scientifiquement démontrable et est encore.

Comme chercheur, quelle est votre explication qui fonctionne l’yoga ?
Tout l’univers est énergie, puis nous sommes aussi, mais l’énergie est quelque chose de très volatile, ni crée ni est détruite ; ne devient. Et il n’y a pas un continent spécifique pour le pouvoir, c’est toujours fluide et seulement vu lorsqu’elle décide de matérialisée dans une forme plus dense, qui est la question.

Nous sommes confinés à une énergie du corps, et cela nécessite beaucoup de nœuds (ces soixante-dix-quelque chose mille nadis) qui soutiennent que permanente Strip et décontracte un être énergique. Les nadis sont une série de canaux de régulation du flux d’énergie qui fournit une structure et les méridiens et les chakras.

Selon l’asana, nous allons mobiliser quelques chaînes ou autres, et ces canaux est liés à certaines fonctions de l’organisme. C’est pourquoi les asanas ont la fonction d’équilibre bioenergeticamente certains organes et fonctions physiologiques pour le maintien de la vie. Le yoga est la connexion avec l’énergie et ce que nous pouvons faire pour lui.

Vous pouvez également déplacer les chakras par le biais de l’intention, la méditation et l’esprit, parce que l’énergie suit la pensée. Par conséquent, nous avons beaucoup d’outils pour aider notre corps à maintenir la santé dans un environnement tellement malheureusement toxique comme nous l’avons : manger moins toxique possible, un environnement aussi propre et harmonieux que possible et la pratique du yoga et de méditation.

La pratique du yoga et de méditation que nous faisons est réorganiser et rééquilibrage afin que l’énergie qui se limite à une structure matérielle peut être stable et équilibré et s’acquitter de son rôle et sa mission. Parce que si nous sommes ici avec ce degré de complexité est pour quelque chose.

Quel est le sens pour vous, ce voyage temporaire ?
C’est la grande question... Je pense qu’il apprend, qui a continué à rouler c’est comme la vie s’exprime dans les cultures orientales, et chaque tour est une occasion d’améliorer. Comme des fragments de quantum ou de la conscience cosmique, nous sommes ici pour cela, dans le processus d’apprentissage, nous continuons à faire prospérer la conscience elle-même. Quand un être a progressé suffisamment pour comprendre ces choses si élevés, que selon moi, qui n’est plus nécessaire qui est matériellement concret et reste maintenant comme un être d’énergie.

Collectivement, où allons-nous ? Car il semble que nous recevons il très facile nous-mêmes en tant qu’espèce...
Oui, parce que nous ne voyons pas la réalité de ce que nous sommes. La plupart de l’humanité est le monde comme le poulet sans tête, ils essaient de passer autant que possible, avoir la vie aussi confortable que possible au détriment de toute autre chose. Et l’humanité doit acquérir un sens global pour pouvoir, comme une conscience unique, de l’analyse de ce qui est mieux pour elle.

En ce moment, il y a fragmentation des intérêts, des testaments, des conflits et des guerres partout dans le monde, riche de la division et l’ego. Et nou se rendre compte que l’évolution de la conscience humaine est venu à comprendre que nous ne sommes pas isolés depuis le détachement et l’abandon de l’ego, mais interpenetrados et connectés. Absolument tout ce que nous faisons a une réverbération dans l’espace-temps.

L’homme s’exécute jusqu'à présent d’une manière totalement unitaire et doit se rendre compte que ce n’est pas plus qu’un fragment de la conscience et il vibre avec l’environnement. Si je m’intéresse au détriment de votre propre, mal laissez nous tous. La route est ce que je vous vous sera bénéfique à la fois. Ainsi, nous pouvons tous apprendre et générer une humanité qui est cohérent, autonome et équilibré, et ne génère ne pas ce niveau d’inégalités et d’atrocités dans lequel nous sommes engagés.

Pensez-vous que ce sera possible, vu les facteurs qui menacent même à l’être humain en tant qu’espèce ?
Il y a une grande partie de l’humanité qui prend déjà cette étape, mais il y a une vaste majorité qui ne le font pas et qui est d’écraser le reste. Dans ce cas, je pense que le changement va se produire par gré ou de force ; ou elle est le changement volontairement ou nous extinguiremos, comme les dinosaures. Nous perdrons l’occasion d’apprendre, et la conscience cosmique va essayer à nouveau avec une autre forme de vie.

Maladies auto-immunes

Teofilo Calvo avoue avoir le jeu de cœur entre sa profession en tant que chercheur et votre demande (très réussie) de guérisseur. « Je suis beaucoup intéressé de maladies auto-immunes, ces défaillances du système immunitaire et comment et pourquoi elles se sont multipliées au cours des dernières décennies. Il y a certains qui peut mettre fin de vie d’une personne et autres qui ne s’arrêtent pas avec elle, mais vous donnera des années de très mauvaise vie et souffrance chronique. Essayez avec cette recherche est de trouver des solutions qui pourraient être appliquées dans ce type de pathologie ».

Pourquoi le corps humain agressé par lui-même ?
Parce qu’il est devenu confus il. Dans un environnement propre et sain, il arrive. Lorsque j’étais enfant, 48 ans, il n’y avait pas d’allergie ; Aujourd'hui, ils sont 45 % des enfants. Que s'est-il passé ? Nous avons introduit des conservateurs, produits chimiques dans l’environnement, sensibilisation des agents, acidulants et ces substances sont ancrés à la structure du corps et confondent notre système immunitaire, qui développe une réponse agressive contre quelque chose qui est considéré comme externe et qui peut être censé être nocive. C’est un échec de la reconnaissance.

Un autre facteur qui a aggravé c’est que, comme nous sommes énergie pure et nos cellules émettent un champ électromagnétique, le fait de vivre dans les champs électromagnétiques (très puissants appareils comme des mobiles, téléviseurs, radios) perturbe l’interaction cellulaire propre, il y a que trop de bruit au signal atteigne tous les émetteurs et récepteurs, qui sont les cellules nettoyer. Il s’agit de la roulette russe par lesquels l’humanité joue. Pourquoi ne pas y a un changement d’attitude il ? Parce qu’elle implique la rupture avec des intérêts colossaux. C’est le grand paradigme auxquelles est confronté le monde si elle veut survivre, et pour cela, il faut être courageux.

Être Sociable, partagez !

Est-ce que vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous à notre FLUX RSS que vous ne manquiez de rien

Autres articles sur
Par • 10 juillet 2014 • section : Interview