Kichari, le plat complet des dieux

Yogi alimentaire par excellence, le kichari (également connu sous le nom khichdee, khichadi, khichuri et autres noms dans l’Inde) est comme la paella dans le levante espagnol : chaque région a sa propre variante. Agnes Perez écrit.

kicharirucula

C’est un niveau complet de plat de nutriments qui combine les glucides (riz), les protéines (dahl ou légumes), les lipides (clarifiées de beurre ou ghee, ou si vous ne le trouver ou utiliser, huile d’olive extra vierge) et de vitamines et de minéraux des légumes différents.

Le kichari Il contribue à renforcer le feu digestif, à brûler les graisses et à détoxifier l’organisme. Traitées, selon la tradition ayurvédique, avec différentes épices que vous voulez avoir un impact sur un dosha ou d’une autre pour équilibrer les trois doshas.

Pour équilibrer Vata, sa texture devrait être plus caldosa, le temps de cuisson est plus longue (1 heure ou plus), en ajoutant à la fin le ghee et fraîchement poivre moulu.

Pour équilibrer Pitta, réduit la quantité de gingembre et ajouter plus de graines de coriandre et de coriandre fraîche hachée. Le temps de cuisson est aussi long.

Pour équilibrer Kapha est augmentation de la quantité de gingembre, poivre noir et les espèces en général. En revanche, il n’est pas conseillé d’ajouter le ghee et de limiter la consommation de sel. Le temps de cuisson peut être plus court (moins de 1 h).

Le kichari est desservie par la règle générale avec un autre plat indien appelé « kadhi » dans laquelle une petite quantité de pois chiches aux épices et crème sure farine est cuite. Le kadhi est probablement le premier mentionné dans le Bhᾱva - Prakᾱsa (traité ayurvédique composé par Bhᾱva Misra en 1550). Comme c’est le cas avec le kichari, la variété des espèces et comment faire le kadhi peut varier un peu selon les régions de l’Inde.

Recettes

Kichari

  • riz Basmati intégrante de 200 g
  • 200 grammes de mung dahl (haricots mungo)
  • un oignon
  • un poireau
  • deux carottes
  • une tasse de chou-fleur
  • 1 courgette
  • 1 fenouil
  • 1 cuillère à soupe curcuma moka
  • moka de cumin 1 cuillère à soupe
  • ½ cuillère à soupe de poivre noir moka
  • 1 cuillère à soupe de gingembre moka
  • coriandre fraîche
  • sel de mer
  • huile de sésame ou de ghee

Préparation :

  1. Machine à laver et mettez tremper mung dahl au moins 8 heures.
  2. Laver, Peel et couper les légumes.
  3. Sofreid d’épices légèrement secondes
  4. Ajouter et saltead des légumes dans l’huile de sésame avec la mer de sel pour couvrir avec de l’eau.
  5. Porter à ébullition et ajouter le dahl. Laisser cuire jusqu'à adoucit le dahl.
  6. Ajouter le riz préalablement lavé et poursuivre la cuisson, jusqu’au jour où il se ramollir. Il faut une texture crémeuse et le dahl annulée.
  7. Hacher la coriandre fraîche et saupoudrer sur le kichari.
  8. Traditionnellement servi aussi avec kadhi ou une cuillère à soupe de fromage à la crème de type « quark » pour contrer les saveurs épicées. Qui ne prennent pas de lait, vous pouvez remplacer yaourt de soja.

Kadhi

  • 2 tasses et demie de babeurre frais ou yaourt ou yogourt de soja
  • 3 tasses et demi d’eau
  • une demi-tasse de farine de pois chiche
  • 3 cuillères à soupe, le beurre fondu ou clarifié (ghee) de beurre ou d’huile de sésame
  • curcuma demi cuillère à café
  • une demi-cuillère à soupe de gingembre moka
  • une pincée d’Asafoetida (optionnel)
  • moka de cumin 1 cuillère à soupe
  • 5 ou 6 feuilles de Curry (facultatif)
  • 3 ou 4 clous
  • 1 cuillère à soupe de la mer salée moka
  • une demi-cuillère à soupe de poivre vert moka
  • 3 cuillères à soupe de mélasse d’engraissés ou mélasse riz brun (si les acides du yogourt ou du babeurre)

Préparation :

  1. Mélanger l’yaourt, l’eau et la farine jusqu'à obtenir un mélange homogène. Ajouter le poivre vert, le curcuma, le gingembre et le sel. Porter à ébullition et poursuivre la cuisson à feu doux 30 mn en prenant soin que les morceaux ne sont pas.
  2. Si l’yogourt ou du babeurre est acides, les sucrer avec mélasse orge ou le riz brun.
  3. Saltead grains de cumin, clous de girofle et ase fétide dans le ghee ou le beurre : c’est ce qu’on appelle « Johanne ». Ajouter le Johanne à votre préparation. Faire cuire quelques minutes et servir chaud.

Agnes Perez Elle est directrice de l’école macrobiotique Ca L'Agnes (Cubelles-Barcelone). Professeur certifié de Yoga Iyengar®.

Contact : agnesmacrobiotica@gmail.com.
http://agnesmacrobiotica.blogspot.com.es/
http://cocinamacrobioticamediterranea.blogspot.com.es/

Être Sociable, partagez !

Est-ce que vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous à notre FLUX RSS que vous ne manquiez de rien

Autres articles sur ,
Par • 20 février 2014 • section : Nutrition